Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Les sénatoriales approchent et François Garay y renonce
Publié : 27 juillet

Elections sénatoriales 2017

Les sénatoriales approchent et François Garay y renonce

Le dimanche 24 septembre 2017, les grands électeurs vont renouveler le Sénat à hauteur de 170 sièges. Six sièges sont à renouveler dans les Yvelines et François Garay, maire des Mureaux et proche de LREM renonce à s’y présenter.

Dernière des trois élections qui se sont tenues en France en 2017, les Sénatoriales vont se ternir le 24 septembre pour renouveler 170 sénateurs. Ce sont les grands électeurs (maires, députés...) qui vont les élire. Dans les Yvelines, les sièges de Marie-Annick Duchêne (Les Républicains LR), Philippe Esnol (exPS, ex-PRG…), Alain Gournac (LR), Gérard Larcher (LR et président actuel du Sénat), Sophie Primas (LR et maire d’Aubergenville), et Catherine Tasca (PS) sont à renouveler ou pas car rien ne les empêchent de se représenter. D’ailleurs, Gérard Larcher, le président du Sénat a donné les nom des huit candidats LR : lui-même, Sophie Primas, Alain Schmitz (président d’IngénierY), Marta de Cidrac (maire adjointe à Saint-Germain-en-Laye), Michel Laugier (maire de Montigny et président de Saint-Quentin-enYvelines), Toine Bourrat (maire de Saint-Rémy-l’Honoré), Bruno Marmin (maire de Rosay) et Laurence Bernard (maire du Pecq).

Le Parti Socialiste (PS) a donné de son côté les noms de ses six candidats :Sandrine Grandgambe (patronne du PS dans les Yvelines), Bernard Houillon (maire de Magny-les-Hameaux, Michèle Vitrac Pouzoulet (conseillère régionale), Jacques Chesnais (élu à Marly-leRoi), Sylvie Magnoux (conseillère municipale à Conflans) et Ismaila Wane (conseiller départemental des Yvelines -Maurepas), ainsi que les suppléants : Dominique Francesconi (élu Epone) et Claude Guilbert (Les Essarts-le-Roi).

Nouvelle donne

Habituellement, les élections sénatoriales sont des affrontements qui opposent la Droite et la Gauche. Cependant, la nouvelle donne qui suit l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République change le jeu et l’échiquier. Combien de sénateurs La République En Marche (LREM) vont entrer au Sénat ? C’est là la grande question ! Cela va profondément changer les choses. Il arrive très souvent que le Sénat est une majorité opposée à celle qui se trouve à l’Assemblée Nationale. Cela créait une opposition Gauche/Droite. Mais maintenant, avec la position centriste de LREM, ce jeu d’opposition ne va sans doute plus être le même. Autre point, le MoDem est présent dans cette élection avec Michel Dupart (conseiller municipal à Poissy), Huguette Fouchet (adjointe au maire de Montesson), Cédric Pemba-Marine (élu au Port-Marly), Anne Lavagne (élu à Maisons-Laffitte) et Jean-Louis Carirat (Guyancourt). L’alliée de LREM a une chance de décrocher des sièges. Va t-on vers un renouvellement en profondeur du Sénat ?

Le maire des Mureaux n’y va pas

François Garay, maire des Mureaux et proche de LREM pour avoir soutenu Emmanuel Macron durant l’élection présidentielle, a annoncé qu’il renonce à se présenter aux sénatoriales. Beaucoup de personnes ont cru que le maire des Mureaux aurait voulu entrer au Sénat. Mais ce dernier tient à conserver ce qu’il nomme son «  indépendance politique  » et souhaite se consacrer aux projets qui l’occupent actuellement.

Cette élection sénatoriale s’annonce intéressante mais aussi imprévisible. Le résultat pourrait être à l’image des élections législatives, cependant, ici, les électeurs ne sont pas l’ensemble des français mais des élus.