Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Patrimoine > François Hollande en dédicace à Poissy(Webtélé2R)
Publié : 18 avril

Livre présidentiel

François Hollande en dédicace à Poissy(Webtélé2R)

Lundi 16 avril 2018, devant l’entrée de la librairie du Pincerais une foule compacte s’est rassemblée pour tenter d’entrer dans la librairie afin d’obtenir une dédicace du livre de M. Français Hollande intitulé "Les leçons du pouvoir" (chez Stock). La librairie du Pincerais a marqué des points en faisant venir l’ancien président qui, comme ses prédécesseurs, présente son bilan et ses regrets à travers un livre.

Dans une ambiance bon enfant, la dédicace du livre de M. Hollande s’est bien passé. « Les leçons du pouvoir » sont présentés au public pour une meilleur compréhension des enjeux et la problématique du fait de gouverner un pays comme la France. M. Hollande a retiré de son expérience du président normal : abnégation, constance et cohérence... et bien sûr quelques regrets... notamment la proposition de déchéance de la nationalité avec ses conséquences sur le peuple de gauche qui l’avait abandonné depuis.

Comprendre les enjeux et de l’expérience de la fonction présidentielle, voilà le thème de ce livre d’étape, qui n’est pas des mémoires à la mode du Général De Gaulle. Une enfant de Poissy a demandé comment devient-on président de la République ? M. Hollande a répondu d’une manière paisible et pédagogique : « Ce livre est pour toi... il faut bien travailler et ensuite t’intéresser à la vie des autres et te faire aimer par les autre et respecter par tes idées. Préparer des idées qui vont donner de l’espoir aux autres. »

Lors de la dédicace de son livre, beaucoup de monde a assuré une entière fidélité à M. Hollande : « vous avez bien fait... votre bilan parle désormais pour vous et votre action... »

Cela était aussi l’occasion de voir des fantômes de la politique pisciacaise, notamment M. Frédérik Bernard qui avait passé chez Macron. Quelques fidèles comme M. François Garay, maire des Mureaux, était aussi présent pour voir et échanger avec M. Hollande.
Suite de l’article dans le Journal des Deux Rives