Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Remue-ménage au sein du RN local du canton de Verneuil
Publié : 25 juin

Elections Départementales 2021

Remue-ménage au sein du RN local du canton de Verneuil

Depuis la déclaration du candidat malheureux, Jean-Luc Gallais sur la consigne de vote pour le 2e tour, la pilule ne passe pas au sein du Rassemblement national (RN, ancien FN). L’ancien responsable du canton de Triel a fait le ménage mais M. Gallais ne se donne pas vaincu.

Avec 14,21 % des voix, le binôme du Rassemblement National pour le canton de Verneuil-sur-Seine, composé de Denise Heuze et de Jean-Luc Gallais, est arrivé en dernière position.

Avec 14,21 % des voix exprimées, le binôme du RN pour le canton de Verneuil-sur-Seine peut peser dans la suite des événements : Jean-Luc Gallais, responsable RN depuis des années, a appelé, le 21 juin, à faire barrage à Jean-François Raynal et Fabienne Devèze, en faisant du projet de la déviation de la RD154 et de celui de l’A 104bis « les enjeux » du second tour.

L’appareil RN (ancien FN) a tardé à réagir mais le téléphone a sonné et a, certainement, chauffé pendant quelques jours ; le résultat a été un communiqué du 24 juin (vers 22 heures). En somme, le RN ne demande pas, officiellement, à voter contre M. Raynal : « Concernant les élections départementales pour le canton de Verneuil, le Rassemblement National 78 rappelle qu’aucune consigne de vote n’est donnée au deuxième tour lorsque nos candidats ne sont pas présents. » Plus succinctement, le RN78 souligne, dans ce communiqué, que « le RN ne donne aucune consigne de vote contrairement à ce que son candidat Jean-Luc Gallais a pu annoncer, c’était une initiative personnelle qui ne saurait engager le Rassemblement National des Yvelines ! »

Interrogé par la rédaction, le soir du 24 juin, Jean-Luc Gallais, militant depuis des lustres, était en colère : « Pendant la campagne et même avant, la direction du RN avait fixé l’objectif de battre Bédier et son équipe ; je ne comprends pas cette volte-face. C’est pour cela que le RN perd ses militants car il ne va pas au bout de sa démarche. »

Loin d’être abattu, M. Gallais s’est dit être « droit dans ses bottes et continuera, sur le terrain, à faire le nécessaire pour battre Bédier et ses amis. »

Vincent Pernon, ancien responsable du RN dans le territoire de Triel et ses environs, a « désapprouvé » les agissements de M. Gallais. Pour M. Pernon, la consigne du parti RN n’était pas cela. Donc acte, le RN n’a pas donné une position officielle pour la suite de l’élection départementale dans le canton de Verneuil-sur-Seine. En revanche, en tant qu’ancien responsable du canton, « à titre personnel, [M. Pernon] invite les électeurs à ne pas faire confiance au duo Aoun /Jollivet. Aucune voix ne doit se porter sur ce duo ! »

En football, on appelle cela « 1–1, balle au centre ». Le match (Aoun/Raynal) continue !

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/RNational78/posts/4254492264599187