Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Julien Bayou (EE-LV) se battra contre le tout autoroutier
Publié : 11 mars

Election Régionale 2021/ Départementale 2021

Julien Bayou (EE-LV) se battra contre le tout autoroutier

Le moment des élections est délicieux pour la démocratie : Tout est dit et d’une manière franche et cordiale. Le candidat Julien Bayou à la tête de la Région Île-de-France s’est rendu sur le terrain le 10 mars à Verneuil-sur-Seine et à Andrésy, où le maire Lionel Wastl a présenté ses projets durables pour la ville.
Ghislaine Senée, tête de liste dans les Yvelines pour l’élection régionale, a annoncé également que Fatima Cuny, ex-conseillère municipale d’opposition aux Mureaux, sera la candidate EE-LV aux élections de juin 2021 dans le Canton Les Mureaux.

Le 10 mars, après-midi, l’équipe de campagne EE-LV pour les élections régionales s’est rendu au nord des Yvelines pour se rendre compte du retard de la région et du département dans la transition écologique, notamment lorsque l’on aborde la problématique de mobilités.

D’abord, à Verneuil-sur-Seine, M. Julien Bayou, tête de liste EE-LV, s’est rendu compte des dégâts à l’agriculture et au paysage qui seront causés par la déviation de la RD 154. Après, il a échangé avec les membres du milieu associatif qui étaient inquiets par l’obsession de la part du département des Yvelines pour la mise en œuvre de cette déviation dans le cadre d’un schéma départemental. M. Bayou était là pour soutenir les associations contre les «  projets nuisibles et coûteux  ».

Justement, le département est aussi à l’œuvre dans la construction du pont d’Achère à la plaine de Carrières-sous-Poissy. Dans un deuxième arrêt de sa campagne dans les Yvelines, une sorte de table ronde avec les associations en faveur des mobilités durables a été organisée à Julien-Green, à Andrésy. Là aussi, les associatifs ont présenté les enjeux et le combat contre le tout autoroutier et notamment en milieu urbain. Ainsi, dans le cadre de la réhabilitation de la RD 190 (allant de Triel à Poissy), il n’est pas utile de mettre une route 4 X 4 dans une partie du tronçon et puis ajouter un voie pour un bus sur site… «  C’est de l’incohérence » a souligné Mme Christiane Paravy, présidente de la puissante association CO.P.R.A. 184. En outre, l’association Le Vélo qui roule a présenté ses actions et leurs perspectives pour que la région devient exemplaire dans des mobilités alternatives. Les pouvoirs compétents (région et département) ne adhérent pas encore à cette manière d’aménager le territoire. Il ne suffit plus de paroles… Il faut des actes.
Par conséquent, l’offre politique du côté d’EE-LV se dessine autour de la question de mobilités alternatives et cela dans le cadre d’un autre manière d’aménager l’espace. M. Bayou a souligné que le saucissonnage des projets routiers peut être contesté sur le terrain juridique. Cela dit, s’il arrive à la tête de la région Île-de-France, il est déterminé à arrêter ce projet dans un bras de fer qui consisterai à couper les aides et financement pour des projets d’un autre temps. Pour lui, le vélo est un outil novateur quelque soit l’échelle de la mise en œuvre d’une politique alternative au tout routier. D’ailleurs, le partage de la route est indispensable pour une meilleure allocation des ressources dont la terre agricole. Mme Ghislaine Senée, tête de liste dans le département des Yvelines pour les élections régionales, a complété les échanges avec son analyse politique locale :« il faut déverrouiller le système Bédier ».

La tête de liste pour les élections régionales, M. Julien Bayou a semblé satisfait de son tour au nord des Yvelines. Il a constaté l’état du projet de la déviation RD 154, a passé du temps avec le tissu associatif pour présenter son plan d’action contre les projets autoroutiers nuisibles pour l’environnement et la santé. Le plus dur reste à faire, gagner la bataille de juin 2021.

Au centre de la photo, il y a de gauche à droite, Ghislaine Senée, Lionel Wastl, Fatima Cuny, qui sera candidate aux élections de juin 2021 dans le Canton Les Mureaux (son binôme est encore inconnu), et Julien Bayou.