Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > L’Île-de-France confiné pendant 4 semaines
Publié : 18 mars

Covid19

L’Île-de-France confiné pendant 4 semaines

Ce jeudi 18 mars 2021, lors de la traditionnelle conférence de presse bilan sur la situation sanitaire en France vis-à-vis de la COVID19, le Premier ministre, Jean Castex, a levé le suspense qui planait sur le sort de la région capitale l’Île-de-France. Cette dernière est depuis lundi dans le rouge au niveau des indicateurs sanitaires. Conséquence, les départements franciliens vont être confiés pendant 4 semaines.

Ce lundi 15 mars, selon des données de CovidTracker et de Data.gouv, la région capitale de la France, l’Île-de-France, a franchi le pallier des 400 cas de COVID19 pour 100 000. Le dimanche précédent, le Premier ministre Jean Castex avait précisé que si la région Île-de-France dépassait cet indicateur, elle pourrait être soumise aux mêmes mesures restrictives que les Alpes-Maritimes et le Pas-de-Calais.
Après plusieurs jours de questionnement et d’échanges avec les scientifiques, les réanimateurs et les élus locaux, le gouvernement a enfin rendu son verdict et annoncé de nouvelles mesures sanitaires pour aller contre ce que certains appellent une « troisième vague », bien que pour d’autres, la seconde vague ne soit pas terminée. Une hausse que tous associent à la présence du variant britannique du COVID19.

C’est durant la traditionnelle conférence de presse bilan sur la situation sanitaire de la France du jeudi soir à 19h, au lieu de 18h, que le Premier ministre et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont présenté ces nouvelles mesures.
Effectivement, cette conférence fut reculée à 19h car le gouvernement attendait la conclusion de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), cet après-midi du 18 mars, sur le vaccin AstraZeneca. L’agence a d’ailleurs rendu un avis positif.

16 départements confinés

Les départements de la région des Hauts-de-France, de l’Île-de-France, des Alpes-Maritimes ainsi que les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime vont être confinés pendant 4 semaines minimum. C’est l’application de la stratégie territoriale qui, pour le gouvernement, par la voix de Jean Castex, garde tout son sens, car le virus ne se diffuse pas de façon uniforme sur l’ensemble du territoire français.
L’Île-de-France et les Hauts-de-France sont des régions particulièrement touchées. La région capitale a vu une hausse de 23% des cas depuis le début de la semaine et plus de 1200 personnes sont en réanimation. Le confinement durant le weekend n’étant pas suffisant et vis-à-vis de la hausse des contaminations au variant britannique, plus virulent et touchant une population plus jeune, le gouvernement a décidé ces mesures plus fortes.

Un confinement moins lourd que les deux précédents.

Ce nouveau confinement dans ses 16 départements va commencer ce vendredi 19 mars à minuit pour 4 semaines si tout va bien. Les commerces non-essentiels seront fermés, mais des commerces comme les marchands de livres et de musiques vont quitter cette liste. Les écoles vont rester ouvertes et les lycées vont passer à ce que le gouvernement appelle la « 1/2 jauge » pour limiter le nombre d’élèves dans les salles de cours. Le sport en plein air sera autorisé dans les établissement scolaires.

Les sorties jusqu’à 10 km de chez soi seront autorisées (même pour faire du sport) mais les déplacements sans motifs impératifs entre les régions ne seront pas autorisées. Évidemment, cela signifie que les attestations de déplacement sont de retour.

Un nouveau couvre-feu national

A partir de ce samedi soir, le couvre-feu va passer de 18h à 19h, afin de tenir compte du passage à l’heure d’été le 28 mars prochain.

Retour du vaccin AstraZeneca

Comme l’Agence Européenne des Médicaments a rendu un avis positif sur le vaccin AstraZeneca, sa suspension va être levée. Les vaccinations reprendront dès ce vendredi 19 mars.

Le gouvernement mise beaucoup sur la vaccination afin de sortir de cette crise sanitaire. Il espère que cette nouvelle période de confinement dans ces départements va aider à vacciner le plus de monde possible. Et afin de montrer l’exemple et d’inciter les français à se faire vacciner, le Premier ministre a déclaré qu’il allait se faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca (ce vendredi 19 mars à 14h30). Il faut dire que la suspension, même si elle n’était qu’une précaution, a beaucoup diminué la crédibilité de ce vaccin auprès de la population.