Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Orgeval : une manif pour demander plus de concertation
Publié : 5 juillet

Manif & concertation

Orgeval : une manif pour demander plus de concertation

C’est historique nous explique-t-on : le 2 juillet, une manifestation sur la place du village a rassemblé des habitants qui demandent plus d’écoute, plus de concertation dans le processus de prise de décision en matière d’équipements public. Le cas d’un nouveau groupe scolaire montre des insuffisances dans la concertation. La mairie, qui n’a pas donné suite à nos questions, reste droit dans ses bottes.

C’est du classique : un maire et son équipe qui se croient investis « totalement » par l’intérêt général de leur commune. Et puis des riverains qui se réveillent lorsqu’un sujet qui leur touche dans leur quotidien.

Le samedi 2 juillet, devant l’Église d’Orgeval, une cinquantaine d’Orgevalais de différents âges dont certains n’étaient même pas au courant du projet du 3e groupe scolaire. En outre, cinq élus de l’opposition et d’anciens conseilleurs municipaux étaient présents à leurs côtés.

Cette manifestation s’ajoute à la mobilisation généralisée par une pétition en ligne. Déjà avec 400 signataires au 4 juillet, celle-ci interroge sur les besoins et la pertinence de ce groupe scolaire. En plus, l’emplacement, le choix « déjà entériné » et a fortiori la nécessité d’avoir un équipement par rapport à la taille de la ville sont mis en cause par les manifestants.

Selon Jean-Marc Noël, le porte-parole de ce mouvement, le maire Hervé Charnallet est venu à leur rencontre et un rendez-vous a été « proposé » ; mais pour le moment, selon M. Charnallet, « le projet avance très vite et [le maire] exclut toute mise en pause du projet. » D’ailleurs, le maire a également confirmé en conseil municipal du 4 juillet, la poursuite de ce projet car le constructeur de l’équipement scolaire « serait choisi d’ici fin juillet » et les orgevalais seraient informés en septembre. Cela démontre bien la méthode de l’équipe municipale : on décide d’abord et on « consulte ou informe » ensuite…

« C’est difficile de savoir à quel moment il faut consulter ou informer » à la population a souligné M. Hervé Charnallet, maire d’Orgeval lors du conseil municipal du 4 juillet dans un échange général avec ses opposants.

Sauf que les exigences de la loi SRU et des autorités afférentes (préfecture, région Île-de-France, département, communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise) poussent à construire davantage. Et de ce fait, on anticipe plus d’équipements publics pour répondre ultérieurement à des demandes « justifiées » des nouveaux habitants.

En conclusion, les habitants se réveillent trop tard car le bulldozer avait démarré avec la mise en place du PLUi (2018–2019). Cependant, ces manifestants réunis le 2 juillet vont constituer un collectif « avec la volonté de communiquer et d’agir » non seulement sur ce projet mais sur l’ensemble des choix stratégiques et urbanistiques qui structureront l’avenir d’Orgeval. A suivre.

Post-scriptum

Aider notre journal indépendant en souscrivant à l’adresse suivante. Par avance merci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines